DeutschFranzösisch

Plus de mouvement pour plus de santé

Unterführung für FussgängerDifférentes études le démontrent: la population suisse est physiquement trop peu active. Chez les adultes, le manque de mouvement est l'un des principaux risques de maladies cardiovasculaires. L'excédent de poids, le diabète, le cancer ou l'ostéoporose peuvent également découler d'un manque d'activité physique.

 

Non seulement le sport intensif, mais aussi les activités quotidiennes, comme la marche ou faire ses courses à pied ou en vélo, peuvent avoir un effet de préservation de la santé considérable. En outre, le sport et les activités de plein air sont reconnus pour leurs vertus anti-dépressives et leur action favorable sur le moral. Il va sans dire que les personnes physiquement actives vivent et restent en général autonomes plus longtemps et ont moins besoin de soins.

 

La planification du trafic comme de l'affectation du site des communes a une influence non seulement sur la santé, mais peut aussi se répercuter sur l'environnement: des affectations structurelles favorables aux activités de plein air peuvent réduire la pollution atmosphérique, le bruit et l’utilisation de ressources naturelles.

Dans l'étude „Promotion structurelle de l'activité physique“ vous trouverez des informations détaillées sur les possibilités de restructuration des routes et des places, de manière à les rendre plus favorables à la mobilité douce Téléchargez le document PDF.